Systèmes de carburant/air

ARLEN NESS

Stage I Big Sucker™ - Black

À partir de €179.95

ARLEN NESS

Stage I Big Sucker™ - Chrome

À partir de €179.95

Pour trouver des pièces détachées ou des pièces de rechange, HolyDeath vous propose une large gamme de pièces de moteur Harley Davidson.

En effet, vous trouverez des pièces d’origine moteur pour les différents modèles :

  • 18+ Softail
  • DYNA
  • FXR
  • Sportster
  • Touring
  • Universal

D’ailleurs, le moteur d’une Harley Davidson intègre plusieurs filtres, dont le filtre à huile, le filtre à carburant, filtre à essence..

Par ailleurs, la Harley-Tax ou Stage1 consiste à effectuer certaines modifications sur le filtre à air moins restrictifs, le pot d’échappement sans catalyseurs et libérés ainsi que la cartographie de la Map d’injection.

En effet, les motards avisés se tourneront vers un garagiste pour l’équilibrage de la suralimentation 

Le filtre à air pour tous les modèles Harley Davidson

À première vue, le filtre à air de la moto désigne un point d’entrée de l’air dans le moteur. D’ailleurs, il joue le rôle du rempart entre les impuretés de l’air et le carburateur ou la rampe d’injection.

En effet, un moteur à combustion mélange une certaine quantité d’air à une autre d’essence avant de provoquer une explosion. Ainsi, le filtre laisse le moteur respirer pour qu’il n’explose pas.

Par ailleurs, le filtre à air se niche sous le réservoir en général. Ainsi, vous pouvez le trouver au-dessus ou derrière le moteur et le ou les carburateurs.

D’un autre côté, vous pouvez accéder au filtre à air en soulevant le réservoir. Ensuite, vous devez dévisser le cache le recouvrant et assurant l’étanchéité de la boîte à air. De même, vous devez inspecter et entretenir le filtre à air en fonction de son type (filtre à air papier, filtre à air mousse ou filtre à air performance).

Stage 1 pour personnaliser le système de carburant/air

Tout d’abord, le stage 1 permet de modifier le système d’échappement, le filtre à air ainsi que le système de dosage de carburant de votre Harley-Davidson. Ainsi, cette pièce permet au moteur de :

  • Augmenter la puissance disponible
  • Respirer plus
  • Fonctionner efficacement

D’ailleurs, l’écoulement libre du filtre à air et le réglage adapté de la ligne d’échappement optimisent la haute performance de vos deux roues. De même, l’augmentation de la quantité d’air et de carburant circulant dans le moteur permet de produire de puissance. En plus, l’étape 1 peut incorporer des filtres à air à écoulement libre et des filtres à air à reniflard. Ainsi, le système d’échappement produira une sonorité douce.

Par ailleurs, le stage 1 désigne généralement le recalibrage des systèmes d’admission ainsi que les systèmes d’évacuation d’air. De ce fait, le débit d’air s’améliore. Cependant, une mise à niveau de la phase 1 n’exige pas la modification interne du moteur.

Moteur à explosion : carburation ou injection ?

Généralement, les motos utilisent des moteurs à explosion. D’ailleurs, ce type de moteur se base sur la carburation, ou encore le phénomène de combustion interne par explosion du fuel. En effet, cette dernière se produit dans un ou des cylindres. Ainsi, la combustion nécessite un carburant (l’essence : permettant un mélange explosif) et l’oxygène (l’élément externe déclenchant l’explosion). 

Par ailleurs, l’alimentation d’un bloc moteur en mélange carburant/air permet d’obtenir un résultat suffisamment détonnant. Ainsi, l’énergie nécessaire au rendement du moteur est produite grâce à la carburation ou l’injection.

La carburation et le carburateur

À priori, la carburation désigne  l’opération de mélanger de l’air à un carburant. Ainsi, l’appareil permettant ce mélange s’appelle carburateur. D’ailleurs, la quantité du mélange en Air et essence se nomme habituellement l’AFR.

Par ailleurs, le carburateur se constitue d’un conduit de gros diamètre (le Venturi), prolongeant le conduit d’admission du moteur. En effet, ce dernier permet à l’air de s’engouffrer sous l’effet de l’aspiration créée par le temps d’admission. Le changement de forme du conduit (forme conique à une forme cylindrique) produit un flux laminaire. Ainsi, le venturi se raccorde au gicleur qui plonge dans la cuve (petite réserve d’essence).

D’un autre côté, la pression atmosphérique créée une force d’aspiration dans le cylindre génère un courant d’air très violent. Ce phénomène permet alors au gicleur d’aspirer de l’essence depuis la cuve. Ensuite, l’essence se propulse en très fines gouttelettes pour se mélanger à l’air.

Enfin, l’ensemble se comprime par le piston par le temps de compression, et s’enflamme par l’étincelle de la bougie.

Qu’est-ce que l’injection ?

Premièrement, l’injection permet aussi d’utiliser la pression atmosphérique pour faire entre de l’air dans le cylindre. Cependant, l’injecteur permet de contrôler (mécaniquement ou électroniquement) la qualité d’essence. Le principe de Harley-Ddavidson consiste à injecter directement dans le conduit d’admission la quantité d’essence voulue.

Pour ce faire, le gicleur devient l’injecteur. D’ailleurs, l’essence arrive à l’injecteur grâce à une pompe à injection. Électronique, cette dernière suit une programmation informatique, configurée selon le régime moteur. Ainsi, cette pompe se caractérise par son adaptabilité aux différents paramètres :

  • Température de l’air
  • Température du moteur
  • Pression atmosphérique

En plus, l’injection permet d’améliorer la puissance du moteur tout en réduisant sa consommation de carburant.